Interview Croisé

Nouveau site, Nouvelles Interviews, L’UNAF VOSGES a décidé de mettre de nou...

Interview Croisé

Nouveau site, Nouvelles Interviews, L’UNAF VOSGES a décidé de mettre de nouveau à l’honneur ces adhérents. Pour commencer cette nouvelle saison , nous avons donc réalisé une interview croisée de 2 jeunes arbitres de ligue, C’est Jonathan GAVRILOVIC et Michael CUVELIER Qui se sont prêter au jeu. ( Interview réalisé en fin de saison dernière)

Bonjour messieurs.. Alors pour les arbitres Vosgiens qui ne vous auraient pas encore croisé en Réunion ou sur les terrains pourriez vous nous parler un peu de vous et vous présenter?


JG : Bonjour, alors pour ceux qui me connaisse pas je suis Jonathan GAVRILOVIC. J’ai 21 ans. Je suis étudiant en BTS MUC à Nancy. Je suis arbitre pour le club de Raon l’Etape.


MC : Alors moi c’est Michaël. J’ai 19 ans et j’habite à Lubine à 20min de saint Die. Ma passion est le sport en général. J’ai pratiqué énormément de sports et je continu à en pratiquer justement pour entretenir ma condition physique.


Parlez-nous un petit peu de votre parcours dans l’arbitrage ?


MC : J’ai commencé dans l’arbitrage à 15 ans ; l’âge minimum pour pouvoir arbitrer. Mes 3 premières saisons, je les ai effectuées en tant que arbitre/joueur mais j’ai appris que si je voulais progresser dans l’arbitrage il fallait faire un choix. Je me suis donc concentrer sur l’arbitrage.


JG : Pour ma part, j’ai débuté dans l’arbitrage en septembre 2010. La saisons 2013/2014 est ma quatrième saisons d’arbitrage pour le district des Vosges et maintenant pour la Ligue de Lorraine.


Qu’est ce qui vous a donné envie de devenir arbitre ?


MC : Pour moi c’est un concours de circonstances. En effet mon petit frère évoluait en U11 dans le club de « La Fave » . Un samedi, la personne qui d’habitude les arbitrait n’était pas disponible. Mon match ne démarrant qu’en fin d’aprés midi, on ma donc demander de prendre le sifflet. Ce que j’ai fait avec plaisir. J’ai alors découvert un domaine que je ne connaissais pas. Le match s’est très bien déroulé.

Pour l’anecdote, je jouais à l’époque dans le club de Ste Marguerite et j’ai fait part de mon envie de devenir arbitre. C’est monsieur Bernard, du club, qui m’as donner des cours pour l’examen théorique.

Cela m’a énormément servi. Il faut dire qu’il m’a donner des conseils que même les livres ne donnent pas. Aujourd’hui je lui en suis très reconnaissant.


JG : Moi c’est plus un coup de tête, enfin au sens figuré. J’étais joueur à l’US Raon l’Etape et lors d’un entraînement, le président est venu nous informer que le club avait besoin d’arbitre. Je me suis donc fait acte de candidature.


Un petit retour en arrière, vous souvenez tu de votre premier match en tant qu’officiel et pouvez vous nous le décrire?


MC : Oui j’avais été désigné sur un match de U15 à Bruyères. J’avais été supervisé ce jours là par Michel CHASSARD. Ce match s’est très bien passé. Forcement il y avait des choses à corriger vu que ce n’était que mon premier match


JG : J’ai été désigné sur un match de U17 opposant Granges / Vologne à Bruyères.Le terrain était en caillou, ca m’a fait bizarre pour une première. Mon observateur était globalement satisfait de ma première prestation.


Aujourd’hui, quelles sont vos motivations pour arbitrer tous les week end?


MC : Tout simplement l’amour du football et l’envie de progresser encore et encore.


JG : Je prends beaucoup de plaisir à arbitrer. Au départ, j’étais content de gagner un peu d’argent en découvrant un autre coté du sport.. Mais aujourd’hui je suis totalement mordu et plus moyen de revenir en arrière.


Comment vous préparez vous pour tes matchs?


MC : Je regarde mes désignations le plus souvent possible. Dés que je voie une désignation je me renseigne sur le classement des deux équipes, leurs couleurs de maillots. Ensuite je prends l’adresse du stade je consulte toujours mes désignations avant de partir au match pour vérifier que les horaires n’ont pas changés et j’y vais.


JG : Une bonne nuit de sommeil la veille des matchs, un repas a base de féculents. Une fois mon arrivé au stade, je suis déjà dans le match


Vous avez passé l’examen de Jeune Arbitre de Ligue avec succès et le bureau de l’Unaf Vosges tiens à vous féliciter. Parlez nous un peu de cet expérience ?


MC : Cet expérience a été très enrichissante. Avec Jonathan pendant un peu plus de 3 mois nous avons pris des cours avec Mickael Icart. Nous lui devons beaucoup. Je le remercie pour cela. Au début ce fut dure car nous ne savions pas comment répondre aux questions ni comment les interpréter. Nous n’avions jamais fait de dissertations sur une loi du jeu ni de rapports comme il pouvait être présentés. Heureusement que Mickael était là pour nous guider.


JG : On a eu la chance d’avoir un préparateur qui nous a accordé beaucoup de temps pour être prêt le jour de l’examen.
Trois mois de préparation de questionnaires, dissertations et rapports qui ont payés au final.
Je félicite mes collègues et remercie notre préparateur.


Que demande t’on de plus à un Jeune Arbitre de Ligue qu’à un Jeune Arbitre de District


MC : Je pense que les arbitres de ligue doivent avoir une condition physique plus aboutie. Ils connaissent les lois du jeu quasiment sur le bout des doigts. Je pense qu’il faut savoir exactement comment se placer sur le terrain, connaître toutes les reprises du jeu et comment réagir à certaines situations.


JG : On demande en premier lieu d’être plus rigoureux . Nos décisions, notre comportement sur le terrain, nos déplacements sont plus décortiqués par nos observateurs


Jonathan, j’ai cru comprendre que ton classement te permettait d’être candit Jeune Arbitre de la Fédération. Qu’est ce que cela te fait ? Qu’elles sont tes sensations ?


JG : Lorsque j’ai appris que je pourrais être candidat jeune arbitre de la fédération, j’étais très heureux. Mais avant cela, il faut que j’obtienne 3 bonnes notes lors de mes 3 matchs de U19 Honneur de cette saison. J’ai déjà été controlé deux fois , il ne m’en reste plus qu’un avant de pouvoir pensé à la monté en JAF


D’après vous, qu’elles sont vos points faibles et vos points forts ?


MC : Pour ma part mon point fort est sans aucun doute la condition physique. Mon point faible je dirais l’écrit, ce n’est pas mon fort.


JG : Points forts : mon calme et ma sérénité par rapport à différents faits de jeu. Je dirais également que mon anticipation du jeu est aussi un point fort puisque j’ai joué pendant 13 ans au football.
Points faibles : Je dois améliorer ma condition physique et m’imposer encore plus sur le terrain


Quel pour chacun est votre meilleur souvenir?


MC : Mon meilleur souvenir pour moi reste le ¼ de final U15 de coupe de lorraine qui opposait Raon l’étape a Thionville au stade Paul Gasser qui a finit par une séance de tirs au but.


JG : L’année dernière, j’ai eu la chance d’être désigné pour officier lors de la demi finale de la Coupe des Vosges U19 Girancourt – Saint Etienne les Remiremont. C’était un très beau match dans lequel j’ai pris beaucoup de plaisir à arbitrer


Depuis combien de temps êtes vous membre de l’UNAF?
Qu’est ce que notre association vous apporte et comment vous y impliques – vous?


MC : Je suis à l’unaf depuis ma première saison. Cette association me permet de rechausser les crampons en temps que joueur avec l’équipe de l’amical. Ceci m’a permis de jouer au cotés de personnes comme benoît Bastien et Sébastien vaudeville quand ils jouaient encore avec notre équipe d’arbitre. L’UNAF m’a permis de rencontrer et d’échanger d’autres arbitres de faire des tournois nationaux.


JG : J’ai adhéré à cette association la saison dernière . Grâce à cette association nous faisons des matchs amicaux en tant que joueurs et non arbitre. Nous participons a des tournois de football et Futsal. Cela me plaît beaucoup de pouvoir rechausser les crampons. De plus , cela me permet de rencontrer d’autres arbitres et d’échanger.


D’après vous,, quelle est la clef de la réussite dans l’arbitrage?


MC : Simplement l’amour du football et l’envie de bien faire, être perfectionniste et toujours se remettre en questions afin de ne pas se reposer sur ses acquis


JG : Il faut savoir se faire respecter sur le terrain, avoir une bonne condition physique pour pouvoir être proche des actions et donc prendre les meilleurs décisions.
En dehors du terrain il faut avoir une bonne hygiènes de vie.


Vous avez participez récemment au Tournoi Louis TEREYGEOL à Paris. Racontez nous cette expérience.


MC : Ce tournoi a été extraordinaire autant sur le point footballistique que humain. Il y régnait une ambiance familiale. Tous le monde était amis avec tous le monde dans notre équipe de lorraine . Nous avons trouvez « entre jeunes » une formidable entente, des moments de rire intenses .Des amitiés se sont crées avec d’autre arbitres que les vosgiens. Je ne dirais qu’une chose : Vivement la prochaine édition !
C’est une expérience que je n’oublierai jamais ! Ce tournoi regroupe les 24 régions de France.


JG : Nous représentions bien sur la Lorraine et avons fini 12ème.
Ce tournoi a permis de faire de belles rencontres, notamment au sein de notre propre équipe car nous ne nous connaissions pas tous, étant donné que la Lorraine était représentée par les 5 districts. C’était un tournoi très bien organisé. Nous avons été très bien accueilli. En gros ce sont 3 jours magnifiques qui se sont fini par une méga soirée tous ensemble.


Quels conseils pourriez vous donner au jeunes qui hésite encore à se lancer dans l’arbitrage ?


MC : N’hésitez pas c’est une formidable expérience, elle vous fera mûrir plus vite et vous aidera à prendre confiance en vous.

[reponse de="JG"]On peut vite progresser dans l’arbitrage si l’on s’en donne les moyens, alors n’hésitez pas.


Jonathan parle moi un peu de Michael et Michael parle moi un peu de Jonathan ? Quel conseil pourriez vous, vous donner mutuellement ?


MC : Personnellement je ne connaissais pas Jonathan avant de prendre les cours avec lui . Je suis vraiment content de l’avoir rencontré. Il n’y avait pas de rivalités. On s’aidait mutuellement. On s’entend vraiment bien et j’espère qu’il ira loin.


JG : Je n’ai pas forcément de conseils à lui donner . J’espère juste qu’il continuera d’avancer et de grimper les échelons pour atteindre le meilleur niveau possible. Son envie et sa motivation lui permettront d’aller loin je pense.


Avez-vous aujourd’hui une référence dans l’arbitrage, un idole ?


MC : Je ne dirais pas idole mais une référence. Benoît Bastien forcément ! Il vient des Vosges, j’ai joué avec lui et sa réussite ne peut que donner envie


JG : Ma référence est tous simplement notre repésentant de l’arbitrage Vosgiens qui est dans l’élite aujourd’hui, Benoît Bastien.
J’espère que la suite de sa carrière sera très bonne encore.
J’aimais bien Monsieur Colina aussi qui, rien qu’avec ses yeux pouvait ce faire respecter !


Comment voyez vous votre avenir ?


MC : J’espère pouvoir encore monter des échelons dans l’arbitrage et continuer. Je m’arrêterai le jour ou je n’aurais plus le plaisir que j’ai aujourd’hui d’aller arbitrer.

J'aime 0

 

Rejoindre l'UNAF Vosges

Le bureau de l'UNAF Vosges est constitué de 14 membres qui se réunissent 1 fois par mois mais restent en contact permanent.

Si vous souhaitez vous investir bénévolement auprès de l'UNAF Vosges ou simplement apporter votre aide, Nous avons une place pour vous.
Les demandes doivent être adressées à Alexis GARAUDEL.

Partage sur les réseaux sociaux