Pierrick CHOAIN

...

Pierrick CHOAIN

 On ne perd pas une bonne habitude.

L'UNAF VOSGES continu de vous faire découvrir

chaque mois un de ces membres

Pour ce mois de MARS,

Nous avons pris contact avec Pierrick CHOAIN,

arbitre Assistant de Ligue et membre de l'UNAF vosges.

 

Bonjour Pierrick, Alors pour les arbitres Vosgiens qui ne t’auraient pas encore croisés en Réunion ou sur les terrains pourrais-tu nous parler un peu de toi et te présenter ?
P.C. : Bonjour à vous. Alors je suis Pierrick CHOAIN. J'ai 26 ans. J'ai démarré l'arbitrage il y a 10 ans. Avant j'étais judoka mais j'ai dû arrêter et me suis tourné vers le football et l'arbitrage. Je n'ai jamais vraiment été joueur si ce n'est en football Universitaire. Je suis depuis mes débuts arbitre pour le SAS Epinal
Parle nous un peu de ton parcourt dans l'arbitrage. Te souviens tu de ton 1ier match en tant qu'officiel et peux-tu nous décrire les souvenirs qu'il t'en reste?
P.C. : J'ai commencé ma "carrière" d'arbitre, dans le froid d'un match de Février. J'arbitrais à Charmes sur le stade des Charmottes sur une rencontre de -15 ans. André ITHIER était venu m'accompagner et me contrôler comme on disait à l'époque ( rire). Je me rappelle qu'il a été présent du début à la fin de mon match. Ses conseils et sa bienveillance en demandant par exemple aux équipes de ne pas me contester car c'était mon premier match ( ce qu'elles ont fait) m'ont beaucoup marqué. Quand je repense aux quelques souvenirs de ce match, mon arbitrage serait à classer dans la catégorie " A ne pas faire " ( rire). Par la suite et bien j'ai été Jeune Arbitre de Ligue à 18 ans, en même temps qu'Aurélien VILMAIN. A cette époque, nous passions tout les deux notre Baccalauréat en même temps que la présélection des Jeune Arbitres de la Fédération. Malheureusement pour moi, j'ai loupé cette marche. J'ai alors par la suite évolué entre la PHR et la DHR et depuis cette saison, je suis Arbitre Assistant Ligue 1
 
Quelles sont tes motivations pour arbitrer tous les week end ?
P.C. : Il y en a plusieurs. L'envie de voir du beau football , la convivialité entres arbitres mais aussi avec les clubs et les joueurs, ou encore de retrouver des gens que l'on apprécie sont de grandes motivations pour moi. Mais la plus importante est de savoir qu'on va prendre du plaisir. Naturellement on en veut encore ! ( rire)
Comment te prépares tu pour tes matchs ?
P.C. : Depuis que je suis à la touche, les entraînements sont moins accès sur le fond et plus sur les changements de rythmes. Pour le reste, pas beaucoup de changement si ce n'est que je connais moins les équipes. On pense tout doucement à notre match à partir du mardi. Par contre pour les matchs de CFA et CFA2, le central prend contact avec nous le mercredi ou jeudi, ensuite il s'agit de caler les transports avec l'heure de rendez vous qu'il nous a fixé et de se mettre petit à petit dans le match. Comme je débute à la touche, avant les matchs je ressasse beaucoup les commentaires des observateurs et des collègues pour progresser le plus rapidement possible. 
[caption id="attachment_624" align="aligncenter" width="300"]http://lorraine.fff.fr https://www.facebook.com/pages/Ligue-Lorraine-de-Football/125681940876556?fref=ts http://lorraine.fff.fr
https://www.facebook.com/pages/Ligue-Lorraine-de-Football/125681940876556?fref=ts[/caption]
Tu étais Arbitre L2 et tu officiait la saison passé sur les terrains de DHR. Aujourd'hui tu as changé d'orientation et te retrouve arbitre assistant L1. Pourquoi as tu fais ce choix ?
P.C. : J'ai fait ce choix pour deux raisons : La première est simple, il est certain qu'il y a  de bien meilleurs arbitres centraux que moi en Lorraine. La  seconde raison est que l'on m'a dit à plusieurs reprises qu'il y avait quelque chose à faire à la touche et que j'avais les moyens de le faire. Comme j'aimais bien la touche, après de longs mois d'hésitation, j'ai fait ce choix malgrès la possibilité d'accéder à la DH au centre. Aujourd'hui je ne regrette pas car j'apprécie vraiment cette nouvelle fonction et je m'y plais de plus en plus.
L'arbitrage au centre du terrain te manque t'il pas trop ? As tu changé ta manière de te préparer a tes matchs ?
P.C. : Au début j'avoue que le contact avec les joueurs m'a manqué. Mais on le retrouve avec certains joueurs et avec les bancs de touches. Le management d'une partie des joueurs et des dirigeants est différent. C'est vraiment très intéressant de rechercher comment faire pour aider au mieux l'arbitre central.
D'après toi, que demande t on à un arbitre aujourd'hui et quel est la clé de la réussite dans l'arbitrage? Quel conseils pourrais tu donner à un jeune qui hésite aujourd'hui à se lancer dans l'arbitrage ?
P.C. : On demande aujourd'hui aux arbitres beaucoup de capacité d'analyse du match dans son ensemble pour prendre les décisions  et de ne  pas oublier de prendre celles qui sont incontournables sur les situations "incontournables". La clef de la réussite, ou plutôt les clefs, sont pour moi la remise en question en permanence et la simplicité. Il faut analyser ce que l'on a bien fait et s'en réjouir. C'est bon pour la confiance ! Mais surtout, il faut chercher en permanence à faire mieux et corriger au plus vite là où on n'a pas été à la hauteur. La simplicité est importante car il ne faut pas oublier que nous sommes au service du jeu et des joueurs avant tout. Si les jeunes, et moins jeunes, hésitent, qu'ils essaient. Prenez le sifflet sur un match amical ou à l'entrainement. Prenez le drapeau en tant qu'assistant bénévole, et vous verrez bien.  Mais attention, je préfère vous prévenir, une fois qu'on y a gouté, on devient vite accro !!! ( rire) Un phrase bien connue et bien vraie " ETRE SERIEUX SANS SE PRENDRE AU SERIEUX" voilà une bonne devise. 
Quel est ton meilleur souvenir dans l'arbitrage ?
P.C. : Mon meilleur souvenir est le match du 8 juin dernier. J'ai eu l'honneur d'arbitrer la finale de la Coupe de Lorraine Féminine sur la pelouse du Stade MARCEL PICOT de Nancy. Nous étions dans les vestiaires Pro, avec une organisation digne des grands moments Il faisait beau, le match s'est passé dans une très bonne ambiance. QUE DU BONHEUR ! Cerise sur le gâteau : Michel PLATINI est venu nous serrer la main lors du protocole d'avant match.
[caption id="attachment_625" align="aligncenter" width="300"]http://lorraine.fff.fr https://www.facebook.com/pages/Ligue-Lorraine-de-Football/125681940876556?fref=ts http://lorraine.fff.fr
https://www.facebook.com/pages/Ligue-Lorraine-de-Football/125681940876556?fref=ts[/caption]
Comment vois tu ton avenir ?
P.C. : Je veux progresser encore et encore pour prendre toujours plus de plaisir sur les terrains.
As tu une référence ou une idole dans l'arbitrage ?
P.C. : Oui. Vous allez me dire cela est facile. Mais c'est Vrai: Il s'agit de Benoît BASTIEN. Je me rappelle lui avoir fait la touche une fois lors d'un match amical à Epinal. Il était vraiment impressionnant. C'est dur à décrire, en plus d'être bon, il en impose !
 Eprouves tu des difficultés à conscilier ta vie familiale professionnel et d'arbitre ?
P.C. : Oui, c'est un peu dur cette année car je travaille sur plusieurs sites en France, principalement dans le Nord. La vie de famille prend donc déjà un coup et prendre une journée sur deux du week end pour arbitrer n'est pas toujours simple. Mais j'ai la chance d'avoir une famille et une amie qui ont bien compris que l'arbitrage était ma passion et que de toute façon j'irai au match. Et en plus ils me soutiennent et font eux aussi des sacrifices pour moi. Je ne peux que les Remercier. J'ai vraiment de la chance d'être bien entouré!
Depuis combien de temps es tu membre de l'UNAF. Qu'est ce que notre association t'apporte ??
P.C. : Je suis membre depuis la première année. A part peut être un loupé ( rire) . L'UNAF apport un lien supplémentaire avec les collègues arbitres. Je dirai aussi qu'elle rassure. On sait qu'il y aura quelqu'un derrière nous en cas de coup dur que ce soit dans le football et même pour les aléas de la vie. Cela peut paraître bête mais franchement cela fait du bien !

J'aime 0

 

Rejoindre l'UNAF Vosges

Le bureau de l'UNAF Vosges est constitué de 14 membres qui se réunissent 1 fois par mois mais restent en contact permanent.

Si vous souhaitez vous investir bénévolement auprès de l'UNAF Vosges ou simplement apporter votre aide, Nous avons une place pour vous.
Les demandes doivent être adressées à Alexis GARAUDEL.

Partage sur les réseaux sociaux