Interview de Nicolas CHANTECLAIR

Venez découvrir Nicolas CHANTECLAIR, Jeune Arbitre du District des Vosges, Ad...

Interview de Nicolas CHANTECLAIR

Venez découvrir Nicolas CHANTECLAIR, Jeune Arbitre du District des Vosges, Adhérent UNAF

Pour les arbitres Vosgiens qui ne t’auraient pas encore croisé sur un terrain de football pourrais-tu te présenter ?


N.C :  Je m’appelle Nicolas CHANTECLAIR.  J’ai 16 ans. Je suis actuellement en première générale au Lycée Louis Lapicque à Epinal. Je suis arbitre depuis Octobre 2014 et j’appartiens à la section sportive arbitrage d’Epinal depuis septembre 2015.


Parlons maintenant ton parcours dans l'arbitrage. Te souviens-tu de ton 1er match en tant qu'arbitre officiel et peux-tu stp nous décrire tes souvenirs de ce 1er match ?


N.C :  Je suis Jeune arbitre du district des Vosges depuis octobre 2014.  J’ai arbitre mon premier match  le 18 octobre 2014.  La rencontre opposait Gironcourt / Vraine à Avière en Coupe de Lorraine des U15. Ce moment restera gravé dans ma mémoire car c’est là où tout a Commencé.


Qu’est ce qui t’a motivé à devenir arbitre ?


N.C :  L’arbitrage pour moi est avant tout une passion. J’ai accompagné mon père, également arbitre, pendant de nombreuses années. Il m’a transmis le virus de l’arbitrage. Je prends beaucoup de plaisir à arbitrer des matchs. J’ai très envie de progresser et de gravir tous les échelons pour devenir peut être un jour arbitre professionnel et international à l’image de Benoit BASTIEN. Si je devais perdre l’envie et le plaisir d’arbitrer, j’arrêterai immédiatement.


Comment te prépares-tu pour tes matchs ?


N.C :  Dès que je reçois ma désignation, je m’informe sur la catégorie et le classement des deux équipes pour me donner une idée du type de match que je vais devoir arbitrer. En revanche cela ne change pas ma façon d’arbitrer.


D'après toi,  quelles sont les clefs pour réussir dans l’arbitrage ? Quels conseils pourrais-tu donner à un jeune qui hésiterait à se lancer dans l'arbitrage ?


N.C :  Tout d’abord, je pense qu’il faut débuter jeune si l’on veut vite gravir les échelons. Les formateurs de la CDA des Vosges mettent tout en œuvre pour nous former sur tous les aspects de l’arbitrage. Les échelons peuvent être montés plus rapidement car nous avons des cours hebdomadaires.

Tout d’abord, on demande à un arbitre tout de posséder une excellente condition physique pour être capable d’être présent physiquement pendant les 90 minutes d’un match et au plus près des actions.

Ensuite, il faut faire preuve de psychologie, de diplomatie et surtout être respectueux envers toutes les personnes que nous pouvons croiser sur un terrain de football (les éducateurs, joueurs et supporters et nos formateurs/conseils)

Enfin un dernier point important, c’est primordial de bien connaitre les lois du jeu. C’est un prérequis pour pouvoir débuter dans l’arbitrage. Les lois du jeu évoluent chaque année. L’arbitre doit passer de nombreuses heures à parfaire toutes les 17 lois du jeu.


Quels conseils pourrais-tu donner à un jeune qui hésite aujourd'hui à se lancer dans l'arbitrage ?


 
N.C : Malgré ma faible expérience, je conseillerai  à un jeune de ne pas trop se poser de questions. Il ne faut pas hésiter car c’est une expérience humaine très enrichissante. On apprend à communiquer vers les autres personnes dans des situations diverses et difficiles. On apprend à être psychologue  mais également ferme. C’est également l’école de l’humilité, nous devons sans cesse nous remettre en cause pour toujours être meilleur.  


Quel est ton meilleur souvenir dans l'arbitrage ?


N.C :  Mon premier match restera à tout jamais un excellent souvenir. J’ai eu la chance d’officier en tant qu’arbitre central lors d’une demie finale de Coupe des Vosges U15. J’ai aussi été désigné lors de la finale de Coupe des Vosges U18 en tant qu’arbitre assistant 2.  Cette finale s’est déroulée à Bulgnéville devant ma famille et mes amis.


 
As-tu une référence ou une idole dans l'arbitrage?


N.C :  Je ne dirais pas que j’ai une idole particulièrement mais je m’inspire beaucoup d’arbitres comme Pierluigi Collina, Benoit Bastien ou Clément Turpin. Ils sont des références dans le monde de l’arbitrage mondial et français. Je rêverai d’avoir un aussi beau parcours qu’eux et de pouvoir rester au plus niveau aussi longtemps.


Éprouves-tu des difficultés à concilier ta vie personnelle et d'arbitre ?


N.C :  Pas spécialement, la section sportive arbitrage nous a octroyé des créneaux horaires spécifiques pour travailler le physique et la théorie en dehors du temps scolaire.


Parlons maintenant de la section arbitrage d'Epinal à laquelle tu appartiens. Combien d’arbitres constituent la section sportive ?


N.C :  Au sein de la section nous sommes 9 arbitres. Jusqu’à cette année, Epinal était la seule classe sportive de Lorraine.


Comment sont organisés les cours spécifiques à l’arbitrage ?


N.C :  Nous travaillons le lundi avec Pascal Kieffer qui est professeur d’EPS, le mardi et mercredi nous étudions les lois du jeu soit avec Jacques Humbertclaude, Hervé Boillot, Claude Denisot ou Benoit Bastien. En ce qui concerne ma préparation physique, je m’entraine 2 fois par semaine avec la section sportive arbitrage d’Epinal. Le jeudi, nous arbitrons des oppositions des équipes U17/U19 du SAS football Epinal et on peut participer à l’entrainement des arbitres seniors encadré par Daniel Daubié au stade de la Colombière. Nous nous rendons certains mercredis sur la pelouse du stade Marcel Picot de Nancy pour arbitrer des matchs du Pôle espoir grand Est contre différentes équipes de la région.


Est-ce que cela compte pour le baccalauréat ?


N.C :   Lorsqu’un arbitre participe aux championnats de France UNSS, on peut décrocher la pastille nationale. Elle nous permet d’obtenir une note entre 16 et 20 pour le baccalauréat. C’est le seul et unique avantage potentiel.


As-tu eu cette chance d’arbitrer en UNSS? Et que retiens-tu de cette expérience?


N.C :  Oui je suis également arbitre UNSS. J’ai eu la chance de participer au Challenge Leroy à Reims en 2015. J’espère pouvoir participer un  jour au championnat de France UNSS et pourquoi pas aux championnats du monde UNSS.


12524175_10205947117180407_932371930308385601_n

Tu as été invité en mai dernier à la finale de la Coupe de la Ligue de Football. Quelles sont les raisons qui t’ont  permis d’être parmi les invités ? Quels souvenirs gardes-tu de cette soirée ?


N.C :  En mai 2016, la Poste avait décidé de mettre en valeur chaque section sportive de l’arbitrage de France en invitant 1 arbitre de chacune d’elle. J’ai été choisi par les gérants de ma section sportive arbitrage d’Epinal. Chaque invité pouvait être accompagné d’une personne. Mon père a pu venir avec moi à Paris. Cette soirée m’a procuré de magnifiques souvenirs. J’ai pu fouler la pelouse du Stade De France devant 80 000 spectateurs. J’ai également reçu en cadeau un maillot d’arbitre spécifique de la finale. Ce fut un moment inoubliable.


unaf.jpg

Depuis combien de temps es tu membre de l'UNAF. Qu'est ce que notre association t'apporte ??


N.C :  Je suis membre de l’UNAF depuis que j’ai débuté l’arbitrage puisque c’est mon père qui est arbitre également qui m’a conseillé de rejoindre cette association. Cette association permet de nous défendre et de nous soutenir en cas de soucis. Cet association renforce aussi la solidarité entre arbitres et peut aussi nous faire se retrouver durant différentes manifestations organisées.


Comment vois-tu ton avenir?


N.C :  Je n’essaye de pas trop me projeter dans l’avenir pour l’arbitrage pour le moment mon souhait est d’encore progresser pour pouvoir aller au bout de moi et après on verra où cela me mène !
  
Tu es adhérent à  l'UNAF Vosges depuis tes débuts en octobre 2014. Quelles  en sont les raisons Qu'est-ce que notre association t'apporte ??


N.C :  Mon père est arbitre et m’a conseillé de rejoindre cette association. L’UNAF nous permet d’être défendu et d’être soutenu en cas de problème grave de type agression. L’association renforce également  la solidarité entre  les arbitres au travers les manifestations qui sont organisées.  C’est toujours un grand plaisir de nous retrouver avec d’autres collègues arbitres autour d’un match de football ou d’une soirée festive.


Comment vois-tu ton avenir dans l’arbitrage?


N.C :  Pour le moment, je ne me projette pas trop  dans l’avenir pour l’arbitrage.
Je souhaite donner tout ce qui est en mon pouvoir afin de progresser techniquement et physiquement afin de gravir tous les échelons de l’arbitrage et de pouvoir aller le plus haut possible. On verra où cela pourra m’amener dans les prochaines années.
  

J'aime 0

 

Rejoindre l'UNAF Vosges

Le bureau de l'UNAF Vosges est constitué de 14 membres qui se réunissent 1 fois par mois mais restent en contact permanent.

Si vous souhaitez vous investir bénévolement auprès de l'UNAF Vosges ou simplement apporter votre aide, Nous avons une place pour vous.
Les demandes doivent être adressées à Alexis GARAUDEL.

Partage sur les réseaux sociaux